Empower

La plupart des protocoles médicaux, nutritionnels et d’entrainement que les sportives suivent sont le plus souvent développés pour athlètes masculins. Les femmes ne représentent que 35% des participantes aux études dans le domaine des sciences du sport. Or, les problèmes liés au manque de connaissance sur la physiologie féminine sont nombreux et leur impact sur les performances sportives indéniable. D’autant plus dans la très haute performance qui passe par l’individualisation de l’entraînement.

L'ambition de ce projet est de contribuer à augmenter les médailles olympiques des athlètes féminines françaises. La France est la seule nation du TOP-8 olympique où les femmes sont sous-représentées parmi les médaillés.

Contexte

La plupart des protocoles médicaux, nutritionnels et d’entrainement que les sportives suivent sont en fait faits pour les hommes. Les femmes ne représentent que 35% des participantes aux études dans le domaine des sciences du sport. Or, les problèmes liés aux manques de connaissance sur la physiologie féminine sont nombreux et leur impact sur les performances sportives indéniable. D’autant plus si on vise la très haute performance qui doit passer par l’individualisation de l’entraînement. L'ambition de ce projet est de contribuer à augmenter les médailles olympiques des athlètes féminines françaises. La France est la seule nation du TOP-8 olympique où les femmes sont sous-représentées parmi les médaillés.

Présentation

L'objectif principal d'EMPOWER (Exploring Menstrual Periods Of Women athletes to Escalate Ranking) est de maximiser les performances des athlètes féminines élites en optimisant leurs réponses à l'entraînement par des charges de travail adaptées en synergie avec leur physiologie et leur cycle menstruel (CM). Ce projet s’articule autour de trois parties complémentaires : - Un suivi longitudinal multiparamétrique des variations des réponses aux charges d’entrainement et de compétition. - Le suivi hormonal des sportives de haut niveau en parallèle de leur charge d’entrainement et de compétition. - La création et validation de préconisations d’individualisation de l’entrainement basé sur les profils hormonaux et les réponses aux charges identifiés.

Partenaires

 Ce programme se fait avec l’appui du Pôle Performance de l’INSEP et en collaboration avec les fédérations sportives françaises intéressées par la mise en place du suivi EMPOWER. Les fédérations à ce jour intéressées par ce projet sont les fédérations françaises d’aviron, aviron handisport, cyclisme et football.

 

Contact : juliana.antero@insep.fr