DUQUESNE Valentine

Doctorante en sociologie du sport et de la performance

Depuis 2019

Vers "Qui sommes-nous ?"


La part des facteurs sociaux dans l'optimisation de la performance paralympique

DIRECTION ET FINANCEMENT

Directeurs : Hélène Joncheray, Rémi Richard, Bernard Andrieu

Financement : Thèse CIFRE avec le Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF), le laboratoire SEP et le laboratoire I3SP

PROJET DE THESE

Les enquêtes sociologiques montrent que, dans un contexte de concurrence internationale importante, la performance paralympique est fortement liée à l'environnement socioculturel dans lequel le sportif évolue (Patatas et al., 2018 ; Townsend et al., 2018). En analysant les conditions de préparation des sportifs paralympiques français qui ont participé aux Jeux Paralympiques de 2016 (à Rio de Janeiro, au Brésil), Joncheray et al. (2018) ont notamment mis en avant des enjeux i) liés à l’identification des facteurs d’optimisation de la performance et leurs conditions de mise en place ; ii) d'accompagnement socioprofessionnel. Très peu de recherches se sont consacrées à l'analyse des déterminants sociaux de la performance paralympique. L'objectif de cette thèse est de combler ce manque en participant à la compréhension des facteurs déterminants de la performance paralympique de sportifs français. Connaitre et comprendre ce contexte permettra d'optimiser les facteurs socioculturels déterminants dans la production de la performance paralympique. Pour cela, nous serons particulièrement attentifs aux impacts des situations de handicap dans l’identification puis la mise en place des facteurs d’optimisation de la performance ainsi que dans l’accompagnement des sportifs de haut niveau (SHN). Malgré la singularité des situations des sportifs paralympiques, notamment au regard de la multiplicité des déficiences et des parcours de vie, nous souhaitons, à travers les études qui seront menées, recueillir des données précises. Le public visé sera celui des sportifs paralympiques ciblés pour les Jeux Paralympiques de Tokyo (2020) et Paris (2024). Les enquêtes seront construites à partir de variables identifiées, pour proposer in fine un outil d’accompagnement dans le temps de la carrière des sportifs paralympiques. Les études porteront sur les facteurs d’optimisation directs et indirects (Barker and Horton, 2014) de la performance sportive.