Partenaires institutionnels et sportifs

ANR Sport de Très haute performance

Lors des Jeux Olympiques, la course à vitesse maximale est le geste le plus régulièrement exécuté par les sportif.ve.s, le 100 m étant considéré comme l'épreuve reine. Cependant, l'atteinte de telles vitesses de course en sprint demande à la fois des qualités physiques extrêmement développées, ainsi qu'un système musculo-squelettique robuste, afin de ne pas être trop exposé au risque de blessure. En effet, la blessure musculaire des membres inférieurs, particulièrement sollicités en sprint, est la première cause d'interruption de l'entraînement ou de la compétition sur la scène internationale. Dans ce contexte, la France présente la particularité d'être historiquement performante dans les sports de vitesse et d'être reconnue pour ses travaux de recherche en sciences du sport appliquées à la compréhension de la performance en sprint. Dans ce contexte, le projet FULGUR poursuit trois objectifs principaux :

  • Décrire la mécanique du sprint au niveau du centre de masse et des segments articulaires, afin de quantifier la charge d'entraînement spécifique au sprint, à ces échelles, en conditions réelles d'entraînement voire de compétition (lot de tâche 1)
  • Déterminer le profil musculo-squelettique de chaque athlète de très haut niveau en vue de proposer des programmes d'entraînement "taillés sur-mesure" visant à optimiser l'efficacité de la propulsion en sprint (lot de tâche 2)
  • Estimer le niveau de risque de blessure et suggérer des stratégies de prévention individualisées basées sur une approche multi-factorielle incluant l'environnement (nutrition, sommeil) et le comportement des athlètes (lot de tâche 3)

Ces objectifs seront soutenus par des tâches transversales visant à améliorer l’analyse d'imagerie musculo-squelettique et du geste sportif à l'aide des techniques d'échographie et de machine learning.

Le projet FULGUR (équipe : 30 chercheurs, subvention : 1.9 M€) bénéficie d'une aide de l’État gérée par l'Agence Nationale de la Recherche au titre du programme d’Investissements d’avenir (référence ANR-19-STPH-0003). Ce projet, porté par le Laboratoire Sport, Expertise et Performance (EA 7370) de l'Institut National du Sport de l'Expertise et de la Performance (INSEP), s’inscrit dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 en collaboration avec les Fédérations Françaises d’Athlétisme, de Rugby et des Sports de Glace, les Universités de Nantes, Côte d’Azur, Savoie Mont Blanc, Jean Monnet Saint-Etienne, Saclay, l’Ecole des Mines de Saint-Etienne, le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA), le Centre National de Recherche Scientifique (CNRS), Natural Grass et Super Sonic Imagine.

Partenaires recherche

Partenaires fédéraux

  • Fédération Française d'Athlétisme (FFA)
  • Fédération Française des Sports de Glace (FFSG)
  • Fédération Française de Rugby (FFR)

Financement

1,9 millions d'€ - Agence Nationale de la Recherche (ANR)

Durée estimée

48 mois

Responsable scientifique

Gaël Guilhem

Collaborateurs SEP

Giuseppe Rabita, Jean Slawinski, Alexis Ruffault, Antoine Couturier, Antonio Morales, Eve Tiollier

Partenaires recherche

  • Université de Paris, Paris
  • Laboratoire Impact de l'activité physique sur la santé, Université de Toulon, Toulon
  • Institution Nationale des Invalides/CERAH, Paris
  • Centre National de la Recherche Scientifique/LAAS, Toulouse
  • Université Toulouse 3 Paul Sabatier/ICA, Toulouse
  • Aix-Marseille Université, Marseille
  • Centre de Médecine Physique et de Rééducation, CMPR Pionsat
  • Service de Médecine Physique et de Réadaptation, CHU Raymond Poincaré - CIC-IT 1429 - AP-HP, Garches. Université Versailles Saint Quentin en Yvelines U1179, Handicap neuromusculaire : Physiopathologie, Biothérapie et Pharma-cologie appliquées, Versailles
  • Ecole Normale Supérieure de Lyon, Lyon
  • Laboratoire Intégration du matériau au système, Groupe Cognitique, Equipe performance Humaine-Dynamique des systèmes complexes de contrôle physiologique, Bordeaux
  • Laboratoire Santé, Education, Situation de Handicap, Université de Montpellier, EA 4614, Montpellier
  • GREDEG (UMR-CNRS 7321) Université Côte d’Azur, Nice
  • Laboratoire Sport Expertise et Performance/ Insep, Paris. LAPCOS (EA7278) Université Côte d’Azur, Nice

Partenaires fédéraux

  • Fédération Française Handisport (FFH)
  • Fédération Française de Tir (FFT)

Financement

2,2 millions d'€ - Agence Nationale de la Recherche (ANR)

Durée estimée

36 mois

Responsable scientifique

Jean-François Toussaint

Collaborateurs SEP

Hélène Joncheray, Fabrice Burlot

Partenaires recherche

  • Université de Poitiers
  • Laboratoire SEP, INSEP
  • Centre Régional d’Expertise et de la Performance Sportive de Poitiers
  • Institut de Recherche Biomédicale des Armées
  • Centre National de la Recherche Scientifique

Partenaires fédéraux

  • Fédération Française de Natation (FFN)

Financement

1,5 millions d'€ - Agence Nationale de la Recherche (ANR)

Durée estimée

48 mois

Responsable scientifique

Laurent Bosquet

Collaborateurs SEP

Antonio Morales, Mathieu Nedelec, Alexis Ruffault

Contrats CIFRE avec les fédérations et institutions du mouvement sportif

Les contrats CIFRE ont pour objectif de financer des étudiants en thèse par l'intermédiaire d'une collaboration étroite entre le monde de l'entreprise et les laboratoires de recherche. Pour en savoir plus sur ce dispositif, voir le site internet de l'ANRT.

Thématique du projet

L'innovation au service de la performance sportive - processus d'engagement et de non engagement des sportifs de haut niveau (projets olympiques) dans les pratiques innovants (lien)

Période

2018-2021

Responsables scientifiques

Bastien Saoulé et Fabrice Burlot

Doctorant.e

Mathilde Desenfant (voir projet de thèse)

Thématique du projet

La part des facteurs sociaux dans l'optimisation de la performance paralympique (lien)

Période

2019-2022

Responsables scientifiques

Hélène Joncheray, Rémi Richard, Bernard Andrieu

Doctorant.e

Valentin Duquesne (voir projet de thèse)

Thématique du projet

Métabolisme énergétique du jeune rameur de compétition (lien)

Période

2017-2020

Responsables scientifiques

Claire Thomas-Junius et Hugo Maciejewski

Doctorant.e

Allison Diry (voir projet de thèse)

Thématique du projet

La dimension interpersonnelle dans la gestion du stress en football : caractérisation et identification des antécédents du communal coping (lien)

Période

2016-2019

Responsables scientifiques

Emmanuel Orhant, Julie Doron, Fabienne d'Arripe-Longueville, Claire Calmels

Doctorant.e

Chloé Leprince (voir la thèse)

Thématique du projet

Équilibre entre contraintes biomécaniques et capacités musculaires : exploration innovante en hockey sur glace (lien)

Période

2018-2021

Responsables scientifiques

Gaël Guilhem et Franck Brocherie

Doctorant.e

Jérôme Pérez (voir le projet de thèse)

Thématique du projet

Les stratégies de récupération en tennis (lien)

Période

2016-2019

Responsable scientifique

Gaël Guilhem

Doctorant.e

Mathilde Poignard

Contrats internationaux

2018 - Habitual stretching: A tool to adapt muscle-tendon structure?

Référence du contrat : P 32078-B

Partenaire : University of Graz (Graz, AUT)

Financement : 393k€ (FWF, Austrian Science Fund)

Durée estimée : 36 mois

Responsable scientifique : Andreas Konrad

Collaborateur SEP : Gaël GUILHEM

Contrats Ministère des sports

PEGASE

Partenaires scientifiques : Lucie Forté (Centre de Recherche Sciences Sociales Sports et Corps, Université de Toulouse III Paul Sabatier) ; Rémi Richard (SantESIH, Université de Montpellier) ; Mathilde Julla-Marcy (Institut des Sciences Sociales du Politique, Université de Nanterre)

Partenaires fédéraux : Fédération Française d'Athlétisme (FFA)

Financement : 30k€ (Fédération Française d'Athlétisme & Ministère des Sports)

Durée estimée : 24 mois

Responsable scientifique : Hélène Joncheray & Sylvaine Derycke (Centre de Recherche Bretonne et Celtique, Université de Bretagne Occidentale)

La connaissance du profil chrono-biologique des athlètes de haut niveau pour une meilleure préparation au décalage horaire vers Tokyo. Impact d'une resynchronisation active avec renforcement des synchroniseurs sur la performance

Partenaires : Fédération Française de Cyclisme, Université de Franche-Comté

Responsable scientifique : Elisabeth Petit


Potentialiser les effets de l’entraînement en condition chaude par la périodisation des apports en glucides

Partenaires : Fédération Française de Triathlon, University John Moores (Liverpool, UK)

Responsable scientifique : Franck Brocherie, Eve Tiollier

S’adapter aux exigences du basketball de haut niveau : Développement des ressources psychologiques et optimisation de la performance des jeunes potentiels

Partenaires : Fédération Française de Basketball, Université de Nantes, Université de Genève, Université de Bretagne Occidentale

Responsable scientifique : Julie Doron


La blessure dans le sport de haut niveau : des conditions de survenu au dispositif de prise en charge

Partenaires : Centre National de la Recherche ScientifiqueUniversité Paris 13Institut de Recherche en Médecine et Epidémiologie du Sport, Pôle Haut Niveau, Pôle Médical et Unité d'Aide à la Performance de l'INSEP

Responsable scientifique : Fabrice Burlot, Sébastien Dalgalarrondo


Prédiction de la tendinopathie chez le sportif via la mesure des propriétés mécaniques du tendon

Partenaires : Université de NantesInstitut LangevinUniversité du Queensland (AUS), Pôle Haut Niveau et Pôle Médical de l'INSEP

Responsable scientifique : François Hug, Gaël Guilhem


Sommeil et Rugby à 7 : Quel impact sur la performance ?

Partenaires : Fédération Française de Rugby, Centre du Sommeil et de la Vigilance

Responsable scientifique : Mathieu Nédélec